Dirrtymusic
PASCAL PACALY : TRASH PALACE

Pascal Pacaly, déjà auteur de Rock Stories 1 et 2,  a décidé de mettre un peu de douceur dans ce monde de brute avec sa collection de nouvelles trash…Je plaisante bien sûr : ici tout est noirceur,  crasse, tristesse et descente aux enfers. Pourquoi tant de haine ? non plutôt de la compassion bien sûr. Entretien avec l’homme.

Read More

Dum Dum: with a little help from my friends

Indépressif, undergrognon, communolife. Date de mise en orbite : septembre 2012”. Avec votre aide. L’initiative est belle, le résultat final le sera encore plus. Encore une fois: avec votre aide. Cliquez ici pour plus d’infos.

Ben Ellis: un Brooklyn en solo

L’ancien chanteur de Brooklyn revient en solo, un peu moins de deux ans après la fin du groupe.

Read More

Neïmo et Soma à la Flèche d’Or: des places à gagner

2x2 places sont à gagner pour la soirée du 15 juin à la Flèche d’Or. Pour cela, rien de plus simple: il suffit d’envoyer un mail à nicoprat.prat@gmail.com avec une blague. Les plus drôles gagnent ! Bisous.

MINH [MAY] : La Gifle

On passe beaucoup de temps sur Internet. On clique sur les liens qui passent, on jette un oeil, une oreille, puis on passe à autre chose. Parfois, on aime assez pour avoir envie de partager sur notre page Facebook, ou pour écrire quelques lignes. Mais on se prend assez rarement une claque. Ce fut le cas à la première écoute de “Hunt Your Own”, EP de MINH [MAY], dont on ne sait pour le moment pas grand chose. C’est nerveux, malin. C’est une gifle. Et personne ne proteste, comme le dit leur meilleur titre.

Nico Prat

Coup de coeur: April Was A Passenger

Tout jeune trio (formé en septembre 2011), April Was A Passenger désire tout à la fois, et ça, c’est eux qui le disent: soit des titres “baroques et pop, voire baroques et roll, théâtraux et intimistes, charnels et synthétiques, tubesques et expérimentaux à la fois, maximalistes mais finement acrobates”. C’est assez bien résumé. On ajoutera à cela de bien belles mélodies, et des orchestrations entre MGMT et Mercury Rev. Et on écoutera en boucle, au moins l’espace d’une journée, leur titre “Wall”, pour revenir en enfance.

Jean Roch: “Il y a un personnage Jean Roch, qui est l’homme de fête. Mais il n’existe pas dans mon univers musical”

Posé à Cannes pendant le festival, Jean Roch a malgré tout pris le temps, entre deux films, de répondre à nos questions. Sur son album, et surtout, surtout son dernier clip.

Read More

Glory Box fête sa première saison avec une soirée parisienne

Glory Box, c’est chaque dimanche à 15h sur Le Mouv’, une heure en compagnie d’un groupe ou d’un artiste pris au berceau de sa carrière. Une heure pour leur laisser la parole, écouter leur musique et celle qui les inspire…

Après plus de 20 épisodes qui ont vu défiler Aline, Lescop, Rover, Charles-Baptiste, Juveniles, Mr No, Gomina, Granville, Léa Solex, Sarah W. Papsun, Carbon Airways, The Dancers, Pendentif… l’émission investit L’International à Paris pour fêter ça.

Sur scène, trois anciens invités: le caennais Superpoze, les rennais O Safari (pour leur premier concert parisien), et Franz Is Dead. Aux platines, toute l’équipe de l’émission.

L’entrée est gratuite, la bière est fraîche, les filles sont jolies, et le son est bon.

https://www.facebook.com/gloryboxsurlemouv

ESTHETOSCOPE #4 : Dombrance feat Sourya – The Witch.

Calmez vous, avec vos admirables gueules de communiants et vos petites stridences, vous savez que l’esthétoscope est très occupé, il ne peut pas tous vous ausculter. C’est vrai qu’en plus d’avoir gravi l’olympe de la blouse et s’être fait explorer le pôle sud par Ptérodactylia (son assistante, mais faut-il le rappeler), il a également couché avec le tonnerre. Autant dire que ça installe son homme et son praticien. Mais, tout prométhéen qu’il est, l’esthétoscope est parfois surpris. Ainsi, l’autre jour, alors qu’il diagnostiquait une baisse de bpm dans un couplet en hurlant Carmina Burana, il a rencontré un fantôme. Et pas le plus désagréable. Si vous voulez bien vous donner la peine de quitter la salle d’attente, le bon docteur va faire lui-même les présentations…

Read More

The Hundred In The Hands: “Un disque fait pour la nuit, mais une nuit solitaire”

De passage sur Paris pour défendre les couleurs (rouge et noir) de son nouvel album, “Red Night”, le duo The Hundred In The Hands parle d’une seule voix. On retranscrit donc ainsi, en attendant de les retrouver sur scène le 28 mai au Café de la Danse. La scène, il en est d’ailleurs question ici…

Read More

La collaboration inattendue



Neïmo, Dani. Bizarre sur le papier, le résultat est désormais accompagné d’un clip. On aime.

Holidays: weekend en Italie

Bon, on doit bien l’avouer sans se cacher: en matière de pop music, on ne regarde que trop rarement en direction de l’Italie. On plaide coupable. Surtout aujourd’hui, alors qu’arrive entre nos mains le premier album de Holidays. Des italiens donc. Et un premier album, intitulé “Young Love”. Une belle leçon de romantisme à l’italienne.

Nico Prat

Isaac Delusion: ballade sous-marine

« Isaac Delusion, c’est avant tout deux artistes multidisciplinaires explorant sans cesse de nouvelles contrées musicales. Du grave au léger, la voix particulière de L. lui permet de trouver le ton juste et garder son identité à chaque nouvelle idée, comme le montre par exemple sa collaboration remarquée avec Larcier pour le morceau ‘Sometimes I See’, sorte d’alliage de fer techno et de sucre folk ».

Voilà pour les présentations officielles. Sur ce premier EP, on entend un peu de Minitel Rose, pas mal de sonorités rescapées des années 80. C’est beau, très beau même parfois (« Waiting »). Une édition limitée cousue main de ce disque est même disponible. Ces gens sont raffinés.

Le 14 mai sortira le nouvel EP des marseillais Aline (anciennement Young Michelin). On pourra y retrouver ce titre, “Je Bois Et Puis Je Danse”. Merveille de composition pop, quelque part entre Morrissey et Christophe. Sobre, d’une grande classe. Ils seront sur la scène de la Maroquinerie (Paris) le 11 juin prochain. Nous y serons.

Middle Class: shoegaze de haute tenue

Quand un membre de Pendentif s’allie avec quelques amis bordelais pour s’essayer au shoegaze, cela donne Middles Class. Des influences clairement revendiquées (Pixies, Sonic Youth, Yo La Tengo, My Bloody Valentine), et deux titres en écoute. Sale. Mais salement prometteur.

Nico Prat